· 

Lancement du DAB+ en Occitanie et en Nouvelle Aquitaine. Les radios indépendantes sont massivement au rendez-vous

Lancement du DAB+ en Occitanie et en Nouvelle Aquitaine. Les radios indépendantes sont massivement au rendez-vous

Après Paris, Marseille, Nice, Lille et plusieurs villes dans les Hauts-de-France, Lyon, Mâcon, Nantes, Saint Nazaire, La Roche-sur-Yon, l’Alsace, Rouen et Le Havre, le DAB+ couvre depuis le 5 novembre 2020 Toulouse, Montauban, Bordeaux et Arcachon. Désormais, ce sont 82% des 170 radios indépendantes représentées par le SIRTI qui sont sélectionnées pour diffuser leurs programmes en DAB+.

 

Le DAB+ est une technologie majeure pour la modernisation de la radio – libre, gratuite, anonyme et peu consommatrice d’énergie – qui doit être soutenue par l’État. 

 

Avec le lancement en Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, 30% de la population française est couverte par le DAB+. D’ici fin 2020, le DAB+ sera intégré obligatoirement dans tous les autoradios neufs. La France rattrape son retard par rapport à ses voisins européens : 84% de la population est couverte en Italie, 97% en Belgique et au Royaume-Uni, 98% en Allemagne et 99.5% en Suisse.

 

Diversité des radios, contenus enrichis grâce aux données associées (textes, images, Electronic Program Guide), recherche des stations plus intuitive, meilleure qualité sonore, continuité de l’écoute, notamment sur la route, autant d’atouts faisant du DAB+ une technologie innovante, en complément de la FM.

 

Le DAB+ ouvre par ailleurs des opportunités de développement considérables au cœur des territoires en renforçant la diversité, le pluralisme et l’attractivité de l’offre radio, un plus considérable pour les auditeurs.

SIRTI, le syndicat des radios indépendantes

Confrontées au contexte de crise économique actuelle, les radios indépendantes représentées par le SIRTI en appellent au soutien des pouvoirs publics afin de parvenir à financer, sans retard préjudiciable, le déploiement le plus large possible du DAB+ en France.

 

Pour Alain Liberty, Président du SIRTI : « L’accompagnement attendu pour le média radio et le DAB+ devra d’abord être financier afin de contribuer à la diffusion, le temps pour les radios de retrouver un équilibre économique dans la crise actuelle. Le média radio attend également un accompagnement des pouvoirs publics sur le plan de la communication. Nous constatons encore trop souvent que les auditeurs ayant accès au DAB+ dans certaines régions l’ignorent. À l’instar de ce qui avait été fait lors du passage à la TNT, il est essentiel que les Français soient informés de ce nouveau mode de diffusion et de ses avantages.

Source: SIRTI