· 

Consultation publique pour étendre la couverture du DAB+ entre 2020 et 2023

En décembre 2017, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) a rendu publique sa stratégie pour la radio numérique terrestre en DAB+, le plan « des nœuds et des arcs » 

 

Afin de préparer la poursuite du déploiement du DAB+ entre 2020 et 2023 à l’échelle locale, le CSA organise une nouvelle consultation publique. Le Conseil propose aux radios de lancer le DAB+ dans 40 zones supplémentaires, au rythme de 10 zones par an.

 

Après les récents démarrages des émissions à Nantes et Saint-Nazaire en juillet et à Rouen et au Havre ce mois-ci, le DAB+ couvre aujourd’hui 25 % de la population en France. Ce déploiement va se poursuivre au cours des prochains mois dans de nouvelles villes importantes et sur les grands axes routiers. Le CSA vient d’autoriser des radios en DAB+ à Arcachon, Bordeaux et Toulouse. Les émissions pourront démarrer en 2020. Les radios sélectionnées pour compléter les zones de Paris, Marseille et Nice démarrent au plus tard en 2020.

 

Le Conseil entend compléter les deux multiplex nationaux qui pourraient accueillir, par exemple, deux radios supplémentaires. La consultation publique interroge donc le secteur sur la nature des services susceptibles de compléter au mieux l’offre DAB+ nationale. 

 

Le CSA a déjà autorisé 24 radios pour une diffusion nationale. Ces radios devraient couvrir à leur démarrage l’axe Paris-Lyon-Marseille. Il y aura également des démarrages prioritaires pour les zones proches de cet axe routier. Il s'agit des zones de Dijon, Saint-Étienne, Avignon et Toulon. 

 

Enfin, la consultation publique vise à mesurer l’intérêt des acteurs pour un lancement à court ou moyen terme de la radio numérique dans les territoires ultramarins.

 

Les réponses sont attendues au plus tard le 19 novembre 2019. Vous pouvez trouver toute information sur cette consultation publique sur le site du CSA.